Stratégie sur le plastique de l’UE : quel impact sur votre entreprise ?

7 min. de lecture 27/05/2019

« Quelle place pour les emballages plastique dans notre avenir ? » Une question simple, avec des réponses multiples. Début 2019, la Commission Européenne a proposé la stratégie sur le plastique, avec comme objetcif que 55 % des emballages plastique soient recyclés d’ici 20301. Dans ce contexte, l’utilisation de plastique à usage unique et de microplastique devrait être réduite. À quoi va précisément ressembler cette stratégie sur le plastique et affecte-t-elle votre entreprise ?

1. L’économie circulaire : le retour à la source

La stratégie sur le plastique de l’UE s’inscrit dans une politique beaucoup plus large, celle de l’économie circulaire. Elle se base sur la règle suivante : « les déchets d’aujourd’hui sont les ressources de demain ». Une économie circulaire commence dès le début du cycle de vie d’un produit. Une meilleure fabrication des produits les rend plus durables et plus faciles à recycler.

Un certain nombre de matières premières comme le papier, le verre ou le métal sont déjà très bien recyclées aujourd’hui. Le plastique, quant à lui, ne l’est pas. C’est pourtant l’un des matériaux les plus utilisés dans notre économie : environ 26 millions de tonnes de déchets plastiques sont produits chaque année dans l’UE, dont seulement moins de 30 % sont collectés pour être recyclés.

Avec le plan d’action  « Closing the loop », l’UE veut ouvrir la voie au changement. La Commission Européenne veut ainsi passer d’une économie linéaire à une économie circulaire. Les points d’action les plus importants dans le domaine du plastique sont :

L’introduction de la stratégie sur le plastique pour avoir des emballages plastiques réutilisables ou recyclables d’ici 2030.

S’attaquer à l’utilisation des plastiques à usage unique pour lutter contre la pollution.

L'économie circulaire : le retour à la source

Le rôle indispensable du plastique
  • Le plastique est le meilleur matériau pour garder les aliments frais plus longtemps. Il contribue donc à réduire de manière significative notre gaspillage alimentaire.
  • Le plastique est très léger. Il aide à la réduction des émissions de CO2 lors du transport de marchandises.
  • Le plastique résiste aux substances agressives. Vous devrez donc le remplacer moins rapidement que des produits similaires en papier ou en carton. En d’autres termes, la réutilisabilité du plastique est beaucoup plus élevée.

2. La stratégie sur le plastique : l’avenir de nos emballages

Afin de donner forme à l’idée d’une économie circulaire, la Commission Européenne a conçu la stratégie sur le plastique. Selon cette approche, la majorité des emballages plastiques doivent être recyclables d’ici 2030. Comment l’Europe entend-elle y parvenir ?

Le premier objectif est d’augmenter le nombre des pièces recyclées présentes dans les nouveaux produits à 10 millions de tonnes d’ici 2025. Pour ce faire, une plus grande attention sera accordée à la phase de fin de vie dans la fabrication des nouveaux emballages. Alors, comment rendre les emballages plus recyclables ? Les plastiques oxo-dégradables et le PSE (mousse de polystyrène) seront ajoutés à la liste des plastiques interdits en 2020.

Deuxièmement, il faut redoubler d’efforts pour développer des alternatives durables aux produits et aux emballages plastique. De bonnes alternatives existent déjà pour de nombreuses applications plastiques, comme le papier, le carton, le bambou ou encore la fécule de maïs.

Enfin, le flux de déchets doit être traité et repensé. Il devrait être plus facile de séparer et de trier les déchets plastiques en adaptant nos emballages et nos produits. Cela facilite le traitement ultérieur de ces matériaux. Ceci peut être réalisé, par exemple, en concevant des emballages à partir d’un seul matériau : un mono-matériau. Il peut s’agir d’emballages entièrement fabriqués en papier ou en plastique.

La stratégie sur le plastique : l'avenir de nos emballages

3. Single use plastic : la fin des produits jetables ?

Certaines mesures européennes ont déjà considérablement réduit l’utilisation des sacs plastique,  comme les sacs légers que l’on trouve au supermarché, par exemple. Dans le cadre de la stratégie sur le plastique, la Commission Européenne a lancé une directive prévoyant des règles plus strictes pour le plastique à usage unique, également appelé single use plastic ou SUP. L’objectif est de réduire l’utilisation de produits que nous n’utilisons qu’une seule fois et que nous jetons ensuite : bouteilles,  sacs, pailles, ballons gonflables, gobelets et couverts jetables, etc. À quoi ressemblera cette nouvelle mesure dans la pratique ?

Une première étape consiste à réduire l’utilisation de plastique à usage unique (de 25 % par État membre). Cela peut se faire en proposant des alternatives aux consommateurs ou en n’offrant plus de produits SUP gratuitement.

Les États membres devraient prendre des mesures pour faire en sorte que, d’ici 2030, au moins 90 % des plastiques à usage unique soient collectés séparément. Cela pourrait se faire, par exemple, au moyen d’un système de consigne ou d’une extension de la responsabilité du producteur.

Les produits SUP doivent porter un marquage distinctif et indélébile pour sensibiliser les consommateurs.

4. Que puis-je faire en tant qu’entreprise ?

En tant qu’entreprise, il est important d’anticiper les nouvelles lois et réglementations concernant l’économie circulaire. Voici quelques points que vous pouvez déjà prendre en compte dès aujourd’hui.

Utilisez des mono-matériaux pour vos emballages

Cela signifie que vous devez essayer de limiter le nombre de matériaux d’emballages à un seul. Cela facilite le tri et le recyclage. Vous pouvez utiliser du papier comme mono-matériau : une caisse en carton, combinée avec du papier comme matériau de remplissage et un ruban adhésif en papier comme fermeture. Pour les produits qui ne sont pas trop fragiles, comme les vêtements ou les accessoires de mode, vous pouvez utiliser le plastique comme matériau mono, sous la forme d’une pochette plastique réutilisable.

Utilisez des mono-matériaux pour vos emballages

Encouragez le recyclage et le upcyclage

Le gouvernement et les fabricants ont tous deux un rôle à jouer dans la sensibilisation des consommateurs. Une façon simple de le faire est d’imprimer un message sur votre caisse, ruban ou sac. Encouragez votre client à recycler l’emballage ou à proposer une idée originale de upcyclage. Vous donnez ainsi à votre emballage une seconde vie utile et inattendue. Quelques idées : piquez quelques trous dans le bouchon d’une bouteille et créez votre propre arrosoir. Ou transformez une caisse en carton en un nouveau logement pour chat, lapin ou cochon d’Inde.

Remplacez le plastique à usage unique par des alternatives durables

Offrez à vos clients des alternatives durables aux produits SUP (single use plastic). Remplacez les sacs en plastique légers (moins de 50 microns) par des modèles plus robustes en polyester ou polypropylène. Contrairement à un sac plastique léger, un sac en polypropylène peut être réutilisé jusqu’à 400 fois. Ou promouvez l’utilisation de bouteilles réutilisables robustes au lieu de la version jetable.

Remplacez le plastique à usage unique par des alternatives durables

Emballez avec moins de matériau de remplissage

Plus l’emballage est adapté au produit, moins vous aurez besoin de matériau de remplissage. Moins de matériau de remplissage signifie moins de déchets et moins de coûts d’emballage. Une caisse multihauteur est la solution idéale pour cela. Dans cet article, vous découvrirez de nombreux autres avantages des caisses multihauteurs. Si vous avez tout de même encore besoin d’utiliser un matériau de remplissage, pensez à utiliser des particules à base d’amidon de maïs.

Réutilisez vos déchets professionels

Une bonne gestion des déchets commence avec vous. Le remplissage plastique pourrait, par exemple, facilement être remplacé par le remplissage papier. Le prix du papier et du carton ne va faire qu’augmenter dans le futur, dû aux prix des matières premières. Il est donc important d’utiliser le papier et le carton que nous avons à disposition de manière économique. Réutilisez par exemple vos cartons usagés et insérez-les dans un matelasseur de carton pour en faire un matériau de remplissage gratuit. Vous donnez ainsi une seconde vie à votre carton usagé.

Réutilisez vos déchets personnels

Source :
www.europarl.europa.eu/news/fr/headlines/society/20180830STO11347/dechets-plastiques-plus-de-recyclage-et-interdiction-des-microplastiques/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



 

Les meilleurs sujets