Protection anticorrosion : on ne rigole pas avec la rouille !

6 min. de lecture 13/10/2020

La corrosion – ou rouille – se produit lorsque le métal est exposé à l’humidité. Cela entraîne une décoloration du fer et de l’acier et une perte de leur qualité. Rien de positif. Votre entreprise expédie-t-elle souvent des pièces métalliques sensibles à la rouille ? Si oui, n’oubliez pas d’y ajouter une bonne protection anticorrosion. Un simple « emballage VCI » peut faire l’affaire. Lisez ci-dessous comment cela fonctionne.

1. Qu’est-ce que la corrosion ? Quels risques présente-t-elle ?

« Corrosion » est un mot générique qui désigne toute forme d’attaque chimique sur les matériaux.  Cette réaction a toujours un effet négatif sur la qualité de ces derniers. La matière :

  • deviendra plus faible,
  • réduira de volume,
  • se décolorera.

Une des formes spécifiques de corrosion est la rouille. Elle  apparaît lorsque le fer (acier) est attaqué par l’oxygène et l’eau. Le fer s’oxyde et prend une couleur brun-rouge. La corrosion peut également se produire avec le cuivre (qui deviendra vert), l’aluminium (qui aura une couleur blanchâtre) ou l’argent (qui deviendra noir au contact du soufre). La protection anticorrosion garantit le maintien de la qualité de vos produits. Cette protection est donc absolument indispensable.

La rouille sur des pièces d'acier.

2. Comment se produit la corrosion ?

La corrosion se produit lorsqu’un métal est exposé à l’oxygène et à l’eau. Nous voulons donc absolument éviter la formation d’humidité. Il est impératif de porter une attention particulière à la protection anticorrosion dans 2 situations en particulier :

Transport outre-mer

Lorsque vous transportez des produits par voie maritime, il y a de fortes chances qu’ils entrent en contact avec l’humidité. Un contact avec l’eau de mer ou les conditions météorologiques maritimes peuvent en être la cause. Plus vos produits sont en mouvement longtemps, plus les risques de corrosion sont élevés.

Si les produits sont transportés par conteneur, l’humidité élevée dans le conteneur sera un facteur de risque supplémentaire. Les experts conseillent donc de ne pas utiliser de matériaux dont le taux d’humidité est supérieur à 15 % et de doter vos produits d’une protection anticorrosion de qualité.1

Automne et hiver

Une saison est plus favorable à la corrosion que l’autre. L’automne et l’hiver sont souvent les plus humides. La pluie et la neige sont alors des dangers pour vos produits, au risque de les rouiller. La rouille blanche en est un exemple précis.

La rouille blanche se marque sur l’acier galvanisé à chaud qui est entré en contact avec l’humidité pendant le transport ou le stockage, et qui est également mal ventilé. À un moment donné, l’humidité commence à se condenser et des taches blanches apparaissent sur l’acier. Bien que cela n’affecte pas la qualité du produit, la rouille blanche nuit à son apparence.²

Formation de corrosion lors du transport outre-mer | La rouille blanche en hiver
Formation de corrosion lors du transport outre-mer | La rouille blanche en hiver

3. Comment prévenir la corrosion ?

La protection anticorrosion est plus importante que jamais. Tout commence par un stockage et transport bien pensés. On distingue 3 types de protection anticorrosion : les emballages VCI, le papier goudronné armé/kraft paraffiné et les sachets déshydratants.

Emballages VCI

VCI est l’abréviation de « Volatile Corrosion Inhibitor« . Il fonctionne comme suit : dans un espace isolé (comme une caisse), l’emballage VCI crée une couche invisible sur les surfaces métalliques. La couche VCI ne modifie pas les propriétés du métal, mais au contraire, bloque la capacité de l’oxygène et de l’humidité à le corroder. Une fois déballées, ces pièces métalliques peuvent immédiatement être utilisées. Le nettoyage ou le dégraissage n’est donc pas nécessaire.3

Vous trouverez ci-dessous quelques exemples d’emballages VCI populaires. Un cas particulier est celui du papier avec une couche de VCI. Il est généralement plus économique que les versions en plastique et est utilisé dans l’industrie automobile et dans la métallurgie, entre autres.

Sachet plastique zipSachets plastique zip Sachet plastique
Sachet plastique et protection anticorrosion
Film plastiqueProtection anticorrosion avec ce film plastique
Pour petits produits Pour produits moyens Pour grands produits
Polyéthylène, 100 microns Polyéthylène, 100 microns Polyéthylène, 150 microns
Fermeture zip
= ferme à volonté
À soufflets
= plus de volume
En rouleau
Saviez-vous que...
  • Le VCI a été conçu en 1940 par George Daubert, propriétaire d’une station-service ? Il a mélangé un agent anticorrosion avec des huiles pour créer une alternative rapide et écologique aux graisses et huiles traditionnelles.
  • Le VCI a été utilisé à grande échelle pour la première fois par l’armée américaine en 1940 ? Les États-Unis l’ont utilisé pour expédier des armes, des pièces, etc. pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Papier goudronné armé ou papier kraft paraffiné

Il n’y a pas que les emballages VCI qui forment un tampon contre la corrosion. Il existe plusieurs autres solutions. Par exemple, le papier goudronné armé (une couche de bitume renforcée par une grille en polyester recouvertes de 2 feuilles de papier interkraft). Ce papier est notamment utilisé pour les emballages maritimes. Cette protection peut servir de doublure pour les caisses d’exportation en carton et en bois, les suremballages et les emballages imperméables.

Un autre exemple est le papier recouvert d’une couche de paraffine. Cette couche grasse empêche l’eau de pénétrer dans le papier et donc d’endommager votre produit.

Papier goudronné armé ou papier kraft paraffiné

Sachets déshydratants

Vous voulez vraiment jouer la sécurité ? Combinez votre emballage VCI avec un sachet déshydratant. Le sachet déshydratant absorbe l’humidité et réduit ainsi les risques de corrosion. Pour la protection anticorrosion la plus complète possible, le sachet déshydratant est vraiment indispensable.

Sachet déshydratant

4. Comment utiliser un emballage anticorrosion VCI ? 

En ce qui concerne les emballages VCI, il est préférable de prendre en compte les règles suivantes. C’est la seule façon de garantir une performance optimale.

  • Veillez à ce que vos pièces métalliques soient propres et sèches. Laissez-les également s’acclimater à la température ambiante avant de les emballer (les chocs thermiques peuvent provoquer de la condensation).
  • Il ne doit pas y avoir de corrosion naissante sur votre produit.
  • Portez des gants lorsque vous manipulez des emballages VCI.
  • Il ne doit pas y avoir de contact direct entre vos pièces métalliques et tous matériaux favorisant la corrosion (par exemple, le bois ou le carton).
  • Appliquez l’emballage VCI avec la face imprimée vers l’extérieur.
  • Fermez complètement l’emballage. C’est la seule façon de garantir son bon fonctionnement.
  • Vos pièces métalliques doivent de nouveau également s’acclimater à la température ambiante lors du déballage de ces dernières. Cela permet d’éviter que la condensation ne se forme à nouveau.
  • Après le déballage, vos pièces métalliques sont immédiatement prêtes à l’emploi. La protection VCI ne laisse pas de trace.

Sources :
1 www.praxas.com/nl-nl/Nieuws/Over-Praxas/ID/72/Corrosie-staal-tijdens-transport-en-opslag-hoeft-geen-uitdaging-meer-te-zijn
2 www.rotocoat.nl/verzinken/technische-informatie/witte-roest
3 www.cortecvci.com/how-vci-works/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



 

Les meilleurs sujets