Trop chaud au bureau ? Suivez ces 10 conseils fraîcheur

8 min. de lecture 22/06/2020

Le mercure sur le thermomètre ne cesse d’augmenter. Vous partez dans vos pensées et visualisez un cocktail rafraîchissant, un barbecue et un plongeon dans la piscine. Et puis vient la prise de conscience : je suis toujours au bureau… Il y a encore du travail à faire ! Plus il fait chaud, plus on se sent fatigué et plus on a du mal à se concentrer. Ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas seul. Pendant l’été, presque tout le monde a du mal à travailler dans un environnement surchauffé. Vous cherchez des moyens pour passer votre journée de travail au frais ? Suivez les conseils ci-dessous et faites fi de la chaleur.

1. Rafraîchissez-vous avec ces 10 conseils

Va-t-il faire chaud et étouffant dans les prochains jours ? Si c’est le cas, ne laissez pas la chaleur au bureau vous envahir et gardez la tête froide grâce aux conseils ci-dessous. Vous êtes chauds ? 😉

1. Lavez-vous les mains et rafraîchissez-vous

Il n’y a rien de plus rafraîchissant qu’un plongeon dans une piscine. Dommage qu’on ne puisse pas le faire entre 2 réunions. Mais il existe un moyen pour refroidir rapidement votre corps. Pour ce faire, vous devez vous rafraîchir régulièrement les pieds, les poignets et le cou. À ces endroits de notre corps, nos artères sont proches de la peau. Nos récepteurs de chaleur sont les plus sensibles ici. Mettez donc régulièrement vos mains sous un jet d’eau froide pour que tout votre corps puisse se refroidir avec.

Lavez-vous les mains et rafraîchissez-vous

2. Buvez suffisamment d’eau

On ne le répètera jamais assez : buvez suffisamment d’eau. Pour garder votre corps hydraté, il est conseillé de boire toutes les 20 minutes. Évitez le café (et certainement l’alcool) car ils ne feront que vous dessécher. Vous n’êtes pas fan de l’eau plate ? Donnez un goût à votre boisson avec des tranches de citron vert ou d’orange par exemple.

3. Contrôlez l’humidité à l’intérieur

L’humidité a une grande influence sur la façon dont notre corps ressent la chaleur. Essayez toujours de maintenir l’humidité entre 40 et 60 %. Si l’humidité augmente avec la chaleur, notre corps aura plus de mal à se débarrasser de sa chaleur. Et bien sûr, c’est ce que nous voulons éviter.

4. Donnez un peu d’attention à vos plantes

Quand il fait chaud, vos plantes ont besoin d’un peu plus d’attention. Tout ce qu’elles reçoivent, elles le donnent également en retour. Les plantes aident à réguler le climat intérieur. Outre l’ambiance et la convivialité, les plantes améliorent également la qualité d’air.

Fait-il chaud au bureau ? Donnez un peu d’attention à vos plantes

5. Vous êtes ce que vous mangez

Autre conseil en cas de chaleur : adaptez votre alimentation. Par exemple, évitez les repas riches en protéines. Ils stimulent le métabolisme de votre corps, le rendant plus chaud. Mangez autant que possible des fruits et légumes. Un conseil supplémentaire (pour ceux qui aiment) : optez pour la nourriture épicée. Les poivrons contiennent des substances qui nous font transpirer davantage, ce qui signifie que nous dégageons notre chaleur plus efficacement. Alors, où est ce plat au curry ?

6. Travaillez dans l’ombre

La lumière du soleil n’est pas notre meilleur ami si nous voulons éviter la hausse des températures. Il vaut mieux tout fermer avec des volets ou des stores. Moins il y a de lumière directe du soleil, mieux c’est. Gardez vos fenêtres et vos portes fermées autant que possible – à condition qu’il y ait une circulation d’air interne suffisante.

7. Prenez une bouffée d’air frais avec des ventilateurs

« Un ventilateur ne fait que circuler de l’air chaud« , pensez-vous peut-être ? C’est vrai, mais c’est facile à solutionner. Tout ce dont vous avez besoin est d’un bol d’eau froide (ou mieux encore, avec des glaçons). Placez-le devant le ventilateur et l’air frais circulera dans la pièce. Tout comme avec un climatiseur, il est préférable de ne pas diriger ce flux d’air froid sur votre visage ou votre cou. À moyen terme, cela peut provoquer des problèmes musculaires.

Prenez une bouffée d'air frais avec des ventilateurs

8. Mettez l’interrupteur sur off

Les lampes et l’électronique dégagent inévitablement de la chaleur. Il faut donc éteindre le plus grand nombre de lampes et d’appareils possible. La lumière naturelle est-elle suffisante dans le bureau ? Les appareils dont vous n’avez pas constamment besoin (les imprimantes par exemple) doivent également être éteints.

9. Les habits (frais) font le moine

Choisissez des vêtements fabriqués dans un tissu léger et respirant qui est agréable et ample (car cela permet à l’air sous vos vêtements de bien circuler). Pensez au coton ou au lin. Il est important que vous optiez pour une couleur claire. Les couleurs claires reflètent mieux la lumière du soleil, tandis qu’une couleur sombre – surtout le noir – absorbe la chaleur du soleil. Enfin, portez plusieurs couches que vous pourrez facilement enlever lorsqu’il fera plus chaud tout au long de la journée.

10. Travaillez de manière flexible avec « l’ horaire tropical »

Adaptez votre horaire de travail et envisagez de travailler selon un « horaire tropical ». Cela signifie que vous commencez la journée plus tôt : il fait souvent plus frais et donc plus agréable. Si vous commencez votre journée de travail plus tôt, vous pouvez également rentrer plus tôt chez vous et profiter plus longtemps du soleil.

Prévoyez toujours vos travaux les plus durs le matin. Au fur et à mesure que la journée avance, il est préférable de ralentir l’intensité de travail. Surtout entre 14 et 16 heures, car c’est alors que la température extérieure atteint son point le plus élevé. Sur base des normes officielles, les périodes de repos ci-dessous doivent être respectées. Les chiffres ici indiquent la valeur du WBGT (l’indice de température au thermomètre-globe mouillé). Vous pouvez lire et en apprendre davantage à ce sujet dans la prochaine partie de cet article.

Variété du travail : Travaux
légers
Travaux
mi-lourds
Travaux
lourds
Travaux
très lourds
45 min. de travail /
15 min. de repos
29,5 27 23 19
30 min. de travail /
30 min. de repos
30 28 24,5 21

Travaillez de manière flexible avec « l’ horaire tropical »

2. Que dit la législation sur la chaleur sur le lieu de travail ?

Quand fait-il vraiment trop chaud au bureau ou dans l’entrepôt ? Pour le déterminer avec précision, vous trouverez un certain nombre de règles dans la législation du travail belge.

D’abord un malentendu qu’il faut dissiper : un thermomètre ordinaire ne pourra pas vous aider à déterminer s’il fait trop chaud. Vous devriez plutôt utiliser un thermomètre à globe. En plus de la température, ce dispositif prend en compte la vitesse de l’air et l’humidité. La combinaison de ces éléments vous donnera la « Wet Bulb Globe Temperature » ou WBGT. La valeur du WBGT est toujours inférieure de quelques degrés Celsius à la température réelle. Quelques exemples :

  • 30 °C sur un thermomètre ordinaire et 55 % d’humidité correspond à 25,4 WBGT. 
  • 30 °C sur un thermomètre ordinaire et 80 % d’humidité correspond à 28,2 WBGT.
  • 35 °C sur un thermomètre ordinaire et 55 % d’humidité correspond à 29,8 WBGT. 
  • 35 °C sur un thermomètre ordinaire et 80 % d’humidité correspond à 32,9 WBGT. 

Qu’est-ce qui en ressort ? Plus l’humidité est élevée, plus la valeur WBGT est élevée. Ainsi, s’il fait exceptionnellement chaud, l’air humide nous donnera l’impression qu’il fait encore plus chaud.

3. Quel est l’indice WBGT maximum ? 

Bien sûr, tout le monde n’a pas un thermomètre à globe dans son placard. Vous pouvez alors calculer vous-même la valeur du WBGT à l’aide de ces tableaux. Si la valeur maximale est dépassée, il appartient à l’employeur de prendre des mesures.

Type de travail
Type de travail dans un environnement chaud
Exemple
Exemple
Indice WBGT max.
Indice WBGT max.
Travaux légers Travail administratif 29
Travaux mi-lourds Travail debout 26
Travaux lourds Creuser, pousser des brouettes, scier à la main 22
Travaux très lourds Monter à l’échelle et des escaliers 18
Envoyez-vous des produits par la poste ? Gardez-les bien frais !
Caisses isothermesVos produits sont-ils sensibles aux fluctuations de température (par exemple, les aliments ou les médicaments) ? Alors, il est préférable de les emballer dans une caisse isotherme. La température à l’intérieur d’une telle caisse reste constante pendant beaucoup plus longtemps, surtout si vous la combinez avec des accumulateurs de froid. Il existe également des sachets spéciaux et du film bulle (avec une couche d’aluminium) qui garantissent la fraîcheur de l’expédition. 

Sources :
emploi.belgique.be/fr/themes/bien-etre-au-travail/facteurs-denvironnement-et-agents-physiques/ambiances-thermiques/droits
www.jobat.be/nl/art/te-warm-om-te-werken
www.groups.be/1_47527.htm?rdeLocaleAttr=nl
www.elle.be/nl/86505-10-tips-om-af-koelen-op-kantoor.html
blog.welcomeoffice.com/2015/06/lete-est-la-rafraichissez-vous/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



 

Les meilleurs sujets