La loi européenne sur l’emballage : êtes-vous prêt pour l’avenir ?

12  min. de lecture 29 mai 2024

    Avez-vous entendu parler de la « PPWR » ? C’est une abréviation signifiant Packaging and Packaging Waste Regulation. Cette « loi européenne sur l’emballage », comme nous l’appelons ici, imposera de nouvelles règles relatives à la manière dont nous emballons aujourd’hui nos produits. C’est la première fois que l’emballage de l’e-commerce est explicitement mentionné dans ce contexte. Raison de plus pour analyser quel impact cela pourrait avoir pour les détaillants en ligne et comment RAJA peut déjà vous aider à cet égard.

    Il s’agit actuellement d’une proposition qui devrait entrer en vigueur à la mi-2026. Toutefois, il est bon de se préparer dès maintenant à ce que l’avenir nous réserve. Lisez ce qui suit et découvrez l’impact que la PPWR pourrait avoir sur votre entreprise.

    1. Que signifie la loi européenne sur l’emballage ?

    Plus précisément, la Packaging and Packaging Waste Regulation (PPWR) devrait garantir que les emballages soient davantage recyclables et réutilisables d’ici 2030. L’accent est mis sur l’idée de circularité : les conditionnements d’aujourd’hui doivent pouvoir servir d’emballages demain. Elle envisage également des mesures visant à réduire les déchets d’emballage et à rendre les matériaux moins complexes. Par exemple, en séparant mieux le plastique et le papier.

    En Belgique, le marché de l’emballage progresse heureusement dans la bonne direction. Ces dernières années, de nombreuses exigences législatives ont été abordées de manière proactive. Vous trouverez de toute façon ces nouveaux produits d’avenir dans l’assortiment de RAJA – parce qu’en tant que pionnier de la transition écologique, nous aimons occuper les premières loges. Lisez la suite et découvrez comment RAJA peut dès à présent vous préparer à la loi européenne sur l’emballage.

    Effets prévus de la PPWR

    2. Quelle est le programme de la PPWR ?

    La loi européenne sur l’emballage n’est pas tombée du ciel, bien au contraire ! Elle est le résultat d’années de réflexion visant à rendre l’économie européenne plus durable et plus écologique. Ci-dessous, nous présentons les principales étapes de ce processus.

    • 2015 : suite aux Accords de Paris, des engagements internationaux ont été mis en place pour assurer la viabilité de notre planète. L’objectif est qu’ensemble nous émettions moins de CO2. Les effets de ces accords s’infiltrent dans notre vie quotidienne d’année en année ; il suffit de penser à l’augmentation du nombre de voitures électriques ou à l’interdiction des plastiques à usage unique.
    • 2019 : à la suite des Accords de Paris, l’UE a lancé le « Green Deal », une liste d’initiatives visant à doter les États membres d’une économie plus moderne et plus propre. L’objectif est de ramener à zéro les émissions nettes de gaz à effet de serre d’ici 2050. Il s’agit également de dissocier la croissance économique de l’utilisation des ressources extérieures.
    • 2022 : le monde de l’emballage et ses déchets seront également abordés. Dans le cadre du Green Deal, l’UE a lancé la proposition d’une nouvelle législation en novembre 2022, la Packaging and Packaging Waste Regulation. Il est clair que les emballages sont nécessaires à notre économie, mais la manière dont nous les traitons doit être adaptée aux besoins de l’avenir.
    • 2024 : les négociations autour du PPWR seront achevées. La législation devrait être adoptée d’ici la fin de l’année.
    • 2026 : la mise en conformité avec la PPWR devrait prendre effet à la mi-année. La nouvelle législation prévoit un renforcement progressif des règles. Par exemple, un objectif sera d’abord fixé pour 2030, puis pour 2040, et ainsi de suite.

    Une femme tient une pancarte avec le symbole du recyclage

    3. Comment se préparer à la loi européenne sur l’emballage ?

    Les conditionnements ou colis non conformes à la loi européenne sur l’emballage ne pourront à l’avenir plus être commercialisés. Pour les entreprises d’e-commerce, il s’agit donc d’un point supplémentaire à prendre en considération. En tant que propriétaire d’un site web, vous sentez le vent tourner ? Ne vous inquiétez pas ! Nous vous présentons ci-dessous quelques emballages RAJA avec lesquels vous pouvez déjà anticiper la plupart des exigences de la loi sur l’emballage.

    1. Choisissez un emballage à conception circulaire

    Exigence de la PPWR : cette loi européenne se concentre fortement sur la forme et la composition des emballages. La circularité joue un rôle important à cet égard. L’essentiel est de pouvoir retraiter facilement l’emballage d’aujourd’hui pour en faire le conditionnement de demain. Les emballages faciles à trier et à recycler dans un seul flux de déchets sont préférables. C’est ce que l’on appelle les « emballages mono-matériaux ». Par exemple, un emballage composé uniquement de papier et de carton peut être trié dans son intégralité et retraité en un nouveau produit en papier. De cette manière, nous bouclons facilement le cycle des matières premières. Le papier excelle également en la matière, comme le prouve son taux de recyclage élevé en Europe (jusqu’à 88 % et plus au Benelux).

    Les solutions de RAJA : RAJA propose actuellement 2.500 produits entièrement en papier ou en carton. Ces conditionnements mono-matériaux ne sont pas le fruit du hasard. Ils sont nés d’une innovation constante et d’une concertation étroite avec nos fournisseurs. Pour presque tous les emballages traditionnels en plastique, nous pouvons déjà proposer une alternative en papier.

    Avec les nouveautés de RAJA ci-dessous, composez un colis entièrement fabriqué d’un monomatériau facile à trier : le papier !

    Emballage avec des mono-matériaux en papier pour la loi européenne sur l'emballage

    2. Optez pour des matériaux recyclés

    Exigence de la PPWR : à partir du 1er janvier 2030, tous les emballages devront respecter de nouveaux seuils de recyclage. La nature exacte de ces seuils dépend du type de conditionnement. Les emballages en plastique compostable et les emballages contenant moins de 5 % de plastique en poids seront exemptés de cette exigence.

    Les solutions de RAJA : dans la composition des emballages en plastique, RAJA remplace de plus en plus les matériaux vierges par des matériaux (partiellement) recyclés. Au total, cela concerne déjà quelque 500 produits en plastique, allant des sacs jusqu’aux coussins d’air en passant par le film bulle. Notre objectif est de stimuler la demande de cette matière première grâce à un pourcentage élevé de plastique recyclé dans nos produits. L’augmentation de la demande de plastique recyclé incite également à mieux trier le plastique. Nous avons de cette façon plusieurs années d’avance sur le cadre juridique, qui est actuellement en plein développement.

    Bon à savoir : chez RAJA, nous choisissons sciemment du plastique recyclé totalement transparent. Pourquoi ? Il n’est pas rare de voir du film bulle ou des sachets auxquels le fabricant a ajouté un colorant vert. Cet aspect vert indique clairement au consommateur que le plastique est entièrement (ou partiellement) fabriqué à partir de matériaux recyclés. L’inconvénient est que le plastique est plus difficile à recycler par la suite. En effet, le colorant vert « pollue » le processus. C’est pourquoi les personnes soucieuses de l’environnement optent toujours pour des emballages totalement transparents en plastique recyclé. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de conditionnements plastiques populaires contenant un pourcentage élevé de matériaux recyclés :

    Exemples de plastique transparent recyclé pour la loi PPWR

    Nos produits fabriqués à partir de papier et de carton recyclés sont tout aussi importants. Pratiquement toutes les caisses RAJA en carton contiennent un pourcentage élevé de matériaux recyclés (70 % en moyenne). Lors de la sélection de nouveaux produits, ce pourcentage de recyclage est toujours un facteur important pour nous. Ainsi, nous anticipons dès aujourd’hui les exigences de demain. En outre, les matériaux d’emballage en papier sont faciles à trier après usage. D’ailleurs, saviez-vous que le carton peut être recyclé jusqu’à 10 reprises ? Une fois les caisses éliminées, elles peuvent être transformées facilement en papier toilette ou en papier journal, par exemple.

    3. Évitez l’encombrement inutile de l’emballage

    Exigence de la PPWR : l’article 10 de la loi européenne sur les emballages stipule que le poids et le volume d’un emballage doivent être réduits au minimum, sans compromettre sa sécurité et sa fonctionnalité. En d’autres termes, aucun emballage ne doit être commercialisé avec des espaces inutiles, tels que des doubles parois ou des doubles fonds, pour simuler un volume de produit plus important. D’ici au 1er janvier 2030, un maximum de 50 % d’espace vide sera encore autorisé pour les emballages groupés ou les emballages e-commerce (voir l’article 24).

    Les solutions de RAJA : sous la devise « chaque produit mérite un emballage sur mesure », RAJA décline une gamme de 1.250 formats de caisses et 1.000 formats de sacs. Ainsi, pour chaque type de produit, il existe un emballage qui lui convient parfaitement. Résultat ? Moins d’espaces vides dans les emballages et moins de matériaux de calage excédentaires. RAJA encourage également l’utilisation de sacs d’expédition en remplacement d’une caisse. Les sacs offrent une excellente protection pour les produits fragiles et sont nettement plus compacts qu’une caisse. Vous économisez ainsi du matériel d’emballage et des frais de transport (= plus l’emballage est compact, moins le volume de transport est important).

    Sélectionnez l’emballage qui convient parfaitement à votre produit grâce à nos services :

    Trouvez la boîte parfaite pour votre produit en 1 clic

    4. Objectifs de réutilisation et de remplissage des emballages d’e-commerce

    Exigence de la PPWR : enfin, l’Europe veut s’assurer que nous réutilisions ou remplissions davantage d’emballages (voir l’article 11 de la loi PPWR). À partir de 2025, au moins 40 % des emballages de transport et de vente (y compris e-commerce) devront être réutilisables. À partir de 2040, l’objectif est d’avoir au moins 70 % d’emballages réutilisables.

    Remarque importante : les caisses en carton sont pour l’instant exclues de cette directive. Toutefois, cela signifie que les pochettes, les bacs et les palettes, entre autres, doivent être rendus plus réutilisables. Cette proposition n’a pas non plus d’impact sur : l’emballage des marchandises dangereuses, les grandes machines avec un emballage sur mesure, en finalement les emballages de denrées alimentaires.

    Solutions de RAJA : pour garantir la réutilisation des emballages, nous devons être en mesure d’adapter la logistique des retours à une échelle suffisamment grande. Le secteur travaille d’arrache-pied en coulisse pour combler ce retard. Grâce notamment au Green Deal en Flandre, RAJA s’engage à être l’un des premiers acteurs à se retrousser les manches dans ce projet.

    RAJA travaille activement à de nouvelles solutions pour distribuer sur le marché des emballages suffisamment résistants, facilement pliables et compacts en vue d’un éventuel retour. De préférence, ce type d’emballage sera également renouvelable et recyclable. Notre regard est particulièrement attiré par les innovations à base de carton. Vous pouvez lire dans l’encadré ci-dessous pourquoi nous choisissons le carton plutôt que le plastique. Nous avons lancé les premières solutions commerciales sur les marchés belge et néerlandais en 2023. Vous ne pouvez pas attendre et souhaitez obtenir plus d’informations dès maintenant ? Contactez-nous et nous expliquerons avec plaisir notre cheminement (012 260 280 ou sales@rajapack.be).

    Emballages réutilisables pour la loi européenne sur l'emballage

    Grâce à tous ces efforts, RAJA est en mesure de garantir qu’une quantité nettement moindre de matières premières pures est nécessaire tout au long de la chaîne de production et d’utilisation, et que la quantité de déchets résiduels est considérablement réduite. Cela nous permet de contribuer à une économie circulaire et, avec nos clients, de réduire la pression sur la consommation globale de matières premières.

    Le pouvoir du carton comme matériau d'emballage réutilisable

    Des tests montrent que le carton a plus de potentiel que le plastique pour devenir une solution d’emballage réutilisable. Voici pourquoi :

    • Le carton est un matériau solide, mais facilement pliable.
    • Le coût de production de la conception d’un nouvel emballage en carton est relativement faible. De plus, le délai entre le prototype et le produit fini est très court.
    • Le carton est souvent un matériau recyclé en soi et il est facile à recycler par la suite. En cas de perte, le carton se décompose naturellement et rapidement.
    • La production et le savoir-faire peuvent être centralisés au niveau local.
    • Le carton est éco-responsable, renouvelable et constitue la meilleure fraction de recyclage parmi presque tous les États membres de l’UE.

    A propos de l'auteur

    Christophe Jansen: Christophe travaille en tant qu'auteur pour RAJA. En tant que responsable du contenu et de communication, il élabore l'histoire des produits RAJA.
    Leave a reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *





     

    Les meilleurs sujets