L’arrimage des charges : que dit la législation EUMOS ?

8 min. de lecture 30/03/2021

L’arrimage des charges signifie que le chargement doit être solidement fixé. Cela peut sembler évident… Pourtant, chaque année, de nombreuses livraisons sont encore endommagées par le déplacement des cargaisons. Sans parler des risques d’accidents. Ce n’est pas un terme vide de sens, mais la base de toute une série de règles (établies dans la législation EUMOS). Toutefois, il existe plusieurs moyens simples de garantir l’arrimage de votre cargaison. Nous examinons ici les outils populaires et résumons pour vous les principaux aspects de la législation.

1. Quelles méthodes d’arrimage de charges existent ?

Il existe 2 façons de protéger votre cargaison contre le glissement ou le renversement : via une fermeture de force ou une fermeture de forme.

Une fermeture de force signifie que vous sécurisez votre charge en exerçant une force verticale vers le sol. Vous « poussez » la charge vers le bas, pour ainsi dire. Vous pouvez le faire en utilisant des sangles d’arrimage par exemple. Il est préférable de s’assurer que votre sol est propre. La saleté peut perturber le frottement. Pour augmenter la friction, vous pouvez utiliser des plaques antidérapantes.

Avec un fermeture de forme, votre cargaison est « enfermée ». Il n’y a donc pas (ou moins) de friction. Votre cargaison est en quelque sorte bloquée et n’a aucune marge de manœuvre. Vous pouvez y parvenir en chargeant votre camion de manière optimale et en remplissant les espaces vides avec des « coussins stabilisateurs ».

2. Par quels moyens sécurisez-vous votre cargaison ?

Palettes
.
Utilisez des palettes pour l'arrimage des charges
Les palettes sont absolument essentielles pour un chargement stable et un transport sûr. Elles constituent la première étape de l’arrimage des charges. Les palettes – et surtout les versions en bois – offrent une plus grande friction avec le sol. Ainsi, votre charge glissera moins. De plus, elles garantissent toujours que votre charge repose sur une base stable. Vous souhaitez en savoir plus ? Alors jetez un coup d’œil à notre guide de choix des palettes.
Film étirable
.
Film étirable pour bien sécuriser vos palettes
Une fois empilées sur une palette, vos marchandises en vrac doivent être solidement attachées pour former un ensemble homogène. Grâce au film étirable, votre chargement restera beaucoup plus stable et sera moins gêné par les chocs lors du transport. Autre avantage pratique : le film protège votre chargement contre la saleté, la poussière et la pluie. Vous voulez en savoir plus ? Alors jetez un coup d’œil à notre guide de choix sur le film étirable.
Feuillards
Optez pour plus de stabilité avec un feuillard
Si vos marchandises sont trop grandes ou trop lourdes pour un film étirable, utilisez comme alternative un feuillard. Les versions en acier, en particulier, ont une résistance à la traction très élevée. Il suffit d’enrouler un tel feuillard d’acier autour de vos produits et de le serrer avec un tendeur. De cette façon, même votre charge très lourde restera immobile.
Sangles d’arrimage
Utilisez des sangles d'arrimage pour fixer de grandes charges
Les sangles d’arrimage sont un outil couramment utilisé pour fixer solidement une palette chargée. Cela crée plus de force et de friction par rapport au sol. Par conséquent, vos palettes ont beaucoup moins de chances de se déplacer. En plus des palettes, les sangles d’arrimage sont également utiles pour sécuriser des biens volumineux.
Intercalaire antiglisse
Créez un plus grand arrimage des charges avec un intercalaire antiglisse
Vos marchandises sont-elles empilées en couches sur votre palette (par exemple, des caisses empilées) ? Il faudrait alors prévoir un intercalaire avec un revêtement antidérapant entre chaque couche. Même avec une légère inclinaison (jusqu’à 42°), vos charges  ont beaucoup moins de chances de glisser.
Profilés
Profilés à combiner avec des sangles et feuillards
Un profilé en carton peut être placé sur le coin de la charge de votre palette. Ces profilés offrent une plus grande stabilité et protègent votre charge contre la force d’une sangle d’arrimage. De plus, ils veillent à ce que la tension d’une sangle d’arrimage soit répartie de manière uniforme.
Calage pour cylindre
Calage pour cylindres
Transportez-vous des objets cylindriques ? Utilisez alors un calage adapté pour empêcher vos produits de rouler. Autre avantage : les calages pour cylindres sont très légers et emboîtables, ce qui réduit les frais de stockage et d’expédition.
Intercalaires et coussinets
Coussinets de mousse à l'intérieur d'une caisse
Des intercalaires et des coussinets en mousse sont utilisés à l’intérieur d’une caisse pour mieux retenir les produits en vrac. Si vos produits en vrac sont plus stables, il y a moins de chances que votre charge totale (par exemple une palette complète) ne commence à glisser. N’oubliez donc pas l’intérieur de vos caisses !
Rehausses de palettes
Rehausses de palettes pour améliorer l'arrimage des charges
Les rehausses de palettes sont utilisées pour le chargement de marchandises lourdes ou volumineuses. Vous placez les rehausses sur une base de palette. Vous créez ainsi en un rien de temps des caisses homogènes et stables, que vous pouvez transporter de manière beaucoup plus sûre.

3. Que signifie la législation EUMOS pour l’arrimage des charges ?

La législation EUMOS est en vigueur sur toutes les routes européennes depuis 2014. Elle fixe les règles strictes de l’arrimage des charges dans le transport routier. La législation EUMOS exige que votre cargaison soit arrimée de manière à ce qu’elle ne puisse pas tomber de votre véhicule dans des circonstances normales. Un freinage inattendu, une manœuvre soudaine ou un mauvais revêtement routier font partie de ces circonstances normales.

Si votre camion est officiellement inspecté pendant le transport, on examinera principalement la manière dont votre chargement est sécurisé. Il est important que l’arrimage des charges soit capable de résister à certaines forces pendant le transport. Dans la circulation normale, les forces suivantes se produisent :

  • Dans le sens de la marche = 0,8 G = correspond à 80 % du poids du chargement,
  • Dans le sens arrière = 0,5 G = correspond à 50 % du poids du chargement,
  • Dans le sens latéral = 0,5 G = correspond à 50 % du poids du chargement.

En d’autres termes, lorsque votre conducteur freine à fond, l’arrimage de charges doit absorber 80 % du poids du chargement dans le sens de la marche et 50 % dans le sens latéral et vers l’arrière.

Impact de l'arrimage des charges lors du freinage

En outre, tous les moyens que vous avez utilisés pour renforcer votre cargaison doivent répondre à un certain nombre de conditions. Ces moyens doivent être en parfait état et servir à l’objectif pour lequel ils sont utilisés. Les déchirures, les coupures, l’effilochage ou les dommages sont donc absolument interdits. En outre, ils doivent se conformer aux normes européennes et internationales en matière de produits.

4. Un accident ? Qui en porte la responsabilité ?

Depuis l’introduction de la législation EUMOS, plusieurs parties peuvent être responsables en cas d’accident, et pas seulement la société de transport. Les parties responsables peuvent être divisées en 5 catégories.

.
1.
Le chauffeur
Le chauffeur qui transporte la charge en question doit effectuer quelques contrôles avant de partir. Le conducteur peut être tenu solidairement responsable si ces contrôles n’ont pas été effectués. Un chauffeur doit toujours :

  • Vérifier que toutes les parties du moyen de transport sont en ordre (par exemple, le hayon, les portes arrière, etc.) ;
  • Veiller à ce que le chargement ne nuise pas à la sécurité de la conduite du véhicule ;
  • Vérifier que, dans la mesure du possible, le centre de gravité de la charge se trouve au centre du véhicule.
.
2.
Le transporteur
Il incombe au transporteur de fournir les documents appropriés aux autorités compétentes. Sauf si le transporteur a conclu un arrangement spécial avec une autre partie. Le transporteur doit :

  • Sélectionner le véhicule approprié pour le chargement en question,
  • S’assurer que ce véhicule est propre et non endommagé,
  • Veiller à ce que le conteneur soit fixé au châssis,
  • S’assurer que le chargement est correctement arrimé.
.
3.
L’expéditeur
L’expéditeur s’assure que le transporteur reçoit les données correctes afin qu’il puisse les transmettre aux autorités de contrôle. Ces données sont :

  • La masse de la charge totale,
  • Une description claire des marchandises,
  • Toutes les informations nécessaires pour un emballage adéquat,
  • Information spéciale aux emballeurs/transporteurs sur certains colis individuels.
.
4.
L’emballeur
L’emballeur doit établir une description des marchandises. Si, par exemple, les marchandises peuvent être endommagées par les sangles d’arrimage, l’emballeur doit décrire une autre méthode d’arrimage de ces marchandises. Les exigences particulières pour le véhicule doivent être mentionnées dans la méthode.
.
5.
Le manutentionnaire
Le manutentionnaire s’assure que le chargement est bien réparti dans le camion. Il s’assure que les marchandises sont chargées et sécurisées. Il s’assure que la masse maximale autorisée et les charges par essieu sont respectées. En outre, il doit fournir les informations suivantes :

  • Nature de l’unité de chargement,
  • Masse du chargement et de chaque unité de chargement,
  • Centre de gravité de chaque unité de chargement qui n’est pas au milieu,
  • Dimensions extérieures de chaque unité de chargement,
  • Restrictions sur l’empilage des marchandises,
  • Instructions appliquées pendant le transport..

Application de l'arrimage des charges

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



 

Les meilleurs sujets