11 astuces pour un emballage et une expédition écologique

7 min. de lecture 02/04/2021

Enfonçons directement une porte ouverte : le secteur de l’emballage se tourne de plus en plus vers l’écologie, à un rythme de plus en plus rapide. Où est cette époque à laquelle on pouvait encore expédier des produits dans une caisse incroyablement grande, Ou il n’y existait pratiquement pas de matériaux d’emballage recyclés ? L’emballage et l’expédition écologiques sont devenus une nécessité, et tant mieux ! Suivez avec RAJA les 11 conseils suivants et montrez le côté écologique de vos emballages.

11 astuces pour un emballage et une expédition écologiques

1. Renouvelable ? Bien sûr !

Quiconque veut  un emballage et une expédition écologiques devrait opter pour des solutions faites de matières premières renouvelables. Ce sont des matériaux que la nature peut nous fournir presque indéfiniment. Pensez aux arbres, la base du papier et du carton. Ou encore à l’amidon végétal, la base des plastiques biosourcés.

L’avantage est que nous devons moins nous soucier de l’épuisement de cette source (par opposition au pétrole). Les émissions de CO2 diminuent également. Le CO2 libéré par la combustion de ces matériaux sera d’ailleurs absorbé par les nouvelles cultures.

Le bois comme matière première renouvelable

2. Moins d’air, plus de contenu

Utilisez-vous une caisse qui s’adapte mal à votre produit ? Il y a alors un grand risque que vous envoyiez des masses d’air avec lui. Et envoyer de l’air pur, personne ne veut ça. Il est source de désagrément pour vos clients, et peut-être même plus important encore : c’est un moyen de transport très coûteux pour vous. Nous devons trouver une solution avec un emballage adapté à votre produit. Quelques exemples concrets sont les caisses à hauteur variable, les boîtes extra plates, les emballages de livres, etc. Un emballage qui s’adapte bien à votre produit vous donne plusieurs avantages :

  • Vos caisses sont plus compactes, donc plus de commandes tiennent dans un camion.
  • Vous avez besoin de beaucoup moins de matériel de remplissage.

3. Un retour plus écologique

Pour certains e-shops, retourner une commande est tout à fait normal. Par exemple, si vous commandez des vêtements, vous ne pouvez plus le faire sans être sûr de pouvoir le retourner. Afin de ne pas mettre encore plus de matériel d’emballage sur le marché, il est préférable d’opter pour un emballage qui est « return proof ». Cela peut être fait, par exemple, avec une caisse avec bande adhésive aller-retour. La première bande est utilisée par votre emballeur pour fermer la caisse. La deuxième bande est utilisée par votre client : s’il veut retourner le colis, il lui suffit d’utiliser la bande adhésive, de fermer la caisse et de la remettre à l’expéditeur.

4. Choisissez les mono-matériaux

Les consommateurs ont parfois beaucoup de mal à trier leurs emballages. Cela est même encore plus difficile lorsque l’emballage est constitué de différents matériaux que vous ne pouvez pas séparer les uns des autres. Les mono-matériaux rendent la vie de chacun beaucoup plus facile. L’essentiel est que votre emballage complet ne se compose que d’une seule matière première. Un bon exemple est le papier : utilisez une caisse en carton, du calage papier, du ruban adhésif en papier et une pochette porte-documents – également en papier bien sûr. Le consommateur peut trier et recycler tout cela en une seule fois.

Emballage et expédition écologiques : papier en tant que mono-matériel

5. Augmentez les chances de livraison

Rien n’est plus frustrant qu’un colis qui ne peut être livré du premier coup. Le livreur doit y retourner le lendemain,… les émissions de CO2 augmentent à nouveau. Dans de nombreux cas, vous pouvez résoudre ce problème en choisissant un autre type d’emballage. Avez-vous déjà pensé à une boîte postale plate ? Ce type de boîte est très mince, de sorte qu’elle s’insère facilement dans la fente d’une boîte aux lettres. Jolie et compacte + livrée sans soucis. Et vous pouvez y mettre plus que vous ne le pensez. 😉

6. Réutilisez des anciens emballages

Ne pas jeter les anciens emballages mais les réutiliser est probablement le moyen le plus simple de traiter nos déchets de manière durable. Prenez le carton, par exemple. C’est l’un des matériaux d’emballage les plus populaires. Une caisse en carton peut facilement être réutilisée sous une autre forme. Et pour cela, nous vous proposons le matelasseur de carton. En tant qu’entreprise, vous pouvez l’utiliser pour transformer de vieux cartons en matériel de calage. Il peut ensuite être utilisé pour remplir les espaces vides d’une caisse et pour y fixer plus solidement vos produits. Cela vous permet de transporter en toute sécurité et de briller avec une image « verte ».

7. Recyclez, recyclez, recyclez

On ne le répétera jamais assez : le tri et le recyclage adéquats sont les concepts clés d’une gestion durable des déchets. En ce qui concerne le carton, le verre et le métal, la Belgique est l’un des meilleurs élèves de la classe européenne. En ce qui concerne les plastiques, nous avons encore un long chemin à parcourir – comme beaucoup d’autres pays. Montrez donc le bon exemple et optez autant que possible pour des emballages en plastique fabriqués à partir de matériaux recyclés. De plus, expliquez clairement à vos clients comment trier vos emballages. De cette façon, nous sommes plus proche de boucler le cycle des matières premières. Ci-dessous, vous pouvez voir du film bulles, des sachets et du film étirable – tous des produits largement à base de plastique recyclé.

Emballage et expédition écologiques : utilisez du plastique recyclé

8. Informez le destinataire sur le tri de vos déchets  

« Ces emballages doivent-ils être jetés avec le plastique, ou avec les déchets résiduels ? » Le consommateur moyen ne sait pas toujours clairement ce qu’il doit faire avec vos emballages. Indiquez donc clairement comment un emballage doit être trié. Cela peut se faire au cours du processus de commande ou à la réception du colis. Donnez un mot d’explication sur les symboles figurant sur un emballage et sur ce que cela signifie pour le processus de tri.

9. Fermez votre emballage avec du papier

Les rubans adhésifs en papier et les bandes gommées sont une excellente alternative au ruban adhésif plastique traditionnel. Après l’avoir collé, vous pouvez simplement trier et recycler ce ruban adhésif avec votre caisse en carton. Une fois recyclé, il constitue la base de nouveaux produits en papier ou en carton. La boucle est à nouveau bouclée !

10. Choisissez des plastiques biologiques

Depuis quelques années, en plus du plastique traditionnel à base de pétrole, on trouve aussi des variantes à base de matières premières végétales. La fécule de maïs et la fécule de pomme de terre en sont des exemples. L’avantage est que ces matières premières sont renouvelables et filtrent le CO2. N’oubliez pas que les plastiques biologiques doivent toujours être triés correctement car ils ne se décomposent pas simplement dans la nature.

11. Utilisez des particules de calage végétales

Nous connaissons tous les particules de calage en polystyrène blanc. Une alternative est les particules entièrement végétales, à base d’amidon. Au contact de l’eau, elles se décomposent complètement et ne laissent aucune trace. Elles sont les « amortisseurs verts » idéaux dans votre caisse.

Emballage et expédition écologiques : flo-pak natural

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



 

Les meilleurs sujets